logo de l'agence ino partner pour vous accompagner sur les questions RH et sociales

5 bonnes raisons de recruter en alternance

Quand une entreprise embauche un salarié, elle le fait en premier lieu parce que celui-ci est compétent. Alors pourquoi recruter un jeune en alternance, peu formé, à qui il va falloir tout apprendre ou presque ? Ça peut paraître paradoxal, pourtant, INO Partner vous l’assure, vous avez tout à y gagner ! Voici les 5 bonnes raisons de recruter en alternance.

Minimiser les risques liés à un recrutement

Embaucher représente toujours un risque. Mon nouvel employé, sera-t-il à la hauteur de mes attentes ? S’adaptera-t-il à la culture de mon entreprise ? S’intégrera-t’il dans l’équipe ? 

Certes, la période d’essai est là pour tester votre salarié, mais sa durée reste limitée et elle ne permet pas toujours de se faire une idée précise de votre nouvelle recrue.

 

Grâce à l’alternance, qui dure en moyenne 20 mois, vous aurez tout le temps qu’il vous faut pour vous assurer que votre nouveau collaborateur correspond bien à vos attentes et vos besoins. Une solution rassurante et efficace pour minimiser les risques liés au recrutement.

Former son futur collaborateur 

L’alternance est une formule gagnant-gagnant, aussi bien pour votre entreprise que pour votre alternant. Elle va vous permettre de former un jeune à un métier, à vos méthodes et lui laisser le temps de bien intégrer la culture de votre entreprise.

 

Et si vous êtes satisfait de votre apprenti, pourquoi ne pas lui proposer une embauche en CDI à la fin de son alternance ? Ce jeune diplômé connaît déjà parfaitement votre entreprise, il est intervenu auprès de vos clients, est bien intégré à vos équipes et devrait désormais pouvoir travailler en toute autonomie. En clair, vous avez sous la main un salarié parfaitement formé par vos soins et opérationnel immédiatement. Ne vous en privez pas !

Maîtriser les coûts de l’entreprise

Alors certes, votre alternant ne sera pas toujours présent et vous devrez supporter le coût de sa formation. Alors pourquoi signer un contrat en alternance ? Pour maîtriser vos coûts salariaux grâce à des niveaux de salaires plafonnés. 
 

Dans le cadre de l’alternance, deux types de contrats sont disponibles. 

  1. Le contrat d’apprentissage, à vocation diplômante, s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans. Il est également accessible sur dérogation aux mineurs de 15 ans et sans limite d’âge pour les travailleurs handicapés et les candidats à la création ou reprise d’une entreprise.

  2. Le contrat de professionnalisation, à vocation qualifiante, s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi et âgé de 26 ans et plus et aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation adulte handicapé (AAH) ou d’un contrat unique d’insertion (CUI).

Que vous optiez pour le contrat de professionnalisation ou le contrat d’apprentissage, la rémunération de votre alternant variera en fonction de son niveau de formation et de son âge. Dans les deux cas, le salaire minimum réglementaire perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du Smic ou du SMC (salaire minimum conventionnel) pour les 21 ans et plus. Par ailleurs, vous profiterez d’une exonération des cotisations sociales pendant toute la durée du contrat.

Bénéficier de l’aide unique

Votre entreprise emploie moins de 250 personnes ? Vous ne le savez peut-être pas, mais depuis le 1er janvier 2019, en embauchant un alternant, vous bénéficiez de l’aide unique pour les employeurs qui recrutent en apprentissage. 

Quel est le montant de l’aide unique ? 

 

4 125 € maximum pour la 1re année ;

2 000 € maximum pour la 2e année ;

1 200 € maximum pour la 3e année ;

1 200 € maximum pour la 4e année (si applicable).

Pour calculer le coût de votre alternant et le montant de l’aide qui vous sera accordée, rendez-vous sur le simulateur du ministère du travail.

DERNIÈRE MINUTE !

 

Pour soutenir l’apprentissage face à la crise sanitaire actuelle, le gouvernement prévoit une aide exceptionnelle de 5 000 euros pour les mineurs et de 8 000 euros pour les majeurs. “L’aide concerne toutes les embauches d’apprentis inscrits dans les filières allant du CAP à la licence professionnelle. Elle sera versée entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. Elle est attribuée sans condition pour les entreprises de moins de 250 salariés.” Muriel Pénicaud indique que “le coût d’un apprenti sera quasi-nul” pour l’entreprise. Cette mesure sera insérée dans le troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020 qui sera présenté prochainement en Conseil des ministres.

Transmettre son expertise et ses valeurs à la nouvelle génération

L’alternance, c’est un peu comme un passage de témoin entre deux générations. Vous transmettez votre savoir et votre expertise pour que votre métier et votre entreprise perdurent dans le temps. 

D’un autre côté, cette génération, jeune et pleine d’idées, souffle un vent de fraîcheur sur vos méthodes et vos équipes. Maîtrise des nouveaux outils, ouverture d’esprit, modernisation de vos processus, ils ont beaucoup à vous apprendre !

L’alternance vous tente ? Prenez le temps de lire nos derniers conseils et vous aurez toutes les cartes en main pour le recrutement d’un alternant.

Les conseils d’INO Partner pour le recrutement de votre alternant

Avant d’entamer les démarches de recrutement d’un alternant, voici ce que toute entreprise devrait prendre le temps de faire :

  • Lister précisément les besoins de votre entreprise et le profil du poste.
  • Identifier les titres ou diplômes et les écoles qui les délivrent. N’hésitez pas à vous tourner vers les centres de formation d’apprentis (CFA) qui vous aideront à identifier la formation qui répond le mieux à vos besoins.
  • Choisir le contrat d’alternance qui convient à votre entreprise, car les obligations pour l’employeur ne sont pas les mêmes.
  • Choisir le bon tuteur ou maître de stage : une personne compétente et pédagogue, qui aura plaisir à transmettre son savoir.
  • Définir le profil de votre alternant : quelles sont les qualités indispensables qu’il doit avoir ? Quelles sont les valeurs qu’il vous semble important de partager ?

Ensuite, les démarches seront les mêmes que lors d’un recrutement classique : rédaction et diffusion de l’offre, entretien d’embauche, démarches administratives. N’hésitez pas à relire notre article “Les 5 étapes clés pour réussir le recrutement d’un salarié“.

De nombreuses entreprises se disent prêtes à embaucher un apprenti, mais trop peu sautent réellement le pas.
Et vous, êtes-vous convaincu ? N’hésitez pas à faire appel à INO Partner pour être conseillé et accompagné lors du recrutement de votre futur alternant.

logo de l'agence ino partner pour vous accompagner sur les questions RH et sociales

D'autres articles qui pourraient vous intéresser